Les bandes de repos, de travail ou de polo

Dernière mise à jour : oct. 3


Clairement, de nos jours, il y a plus adapté ! Imaginez passer une nuit complète avec des bandes de repos aux deux bras et deux jambes ? Pas sûr que cela soit très reposant ?! Ou encore courir avec des bandes bien serrées et des flanelles qui tiennent bien chaud ? Pas très agréable…

Sans oublier que la plupart du temps les bandes sont mal mises, elles descendent trop bas, montent trop haut, la flanelle coupe le genoux ou le jarret en deux… et après, on se plaint que Pompom n'engage pas assez …


La science :

Les bandes, peu importe, leur utilisation sont souvent mal mises créant des points de pression aussi bien sur la peau que sur les structures profondes comme les vaisseaux et les tendons. Même si vous mettez des bandes depuis des années, vous n’êtes pas une machine, il est impossible de mettre des bandes avec les mêmes points de pression de partout.


Peu respirantes, elles engendrent souvent une surchauffe des tissus au travail.

Une étude a montré que les bandes utilisées au travail créaient une augmentation de la chaleur de la peau de plus de 16°C après seulement 20 minutes !! Alors que sans bandes ou protections, la chaleur de la peau augmentait de seulement 3°C (mesures prises en hiver avec une température extérieur de -5 à +6°C.)

Quant à leur effet de « soutient des tendons », il a été prouvé que les guêtres de dressage qui englobent le boulet avaient de bien meilleurs résultats dans ce domaine.


🤯Alors pourquoi continue-t-on à les mettre ?

Excellente question…. Parce qu’on en a toujours mis ?!

Si votre cheval a déjà eu une tendinite ou desmite, les bandes ne sont clairement pas ce qu’il lui faut (même si c’est joli et assorti au tapis).


Petite anecdote d’un cheval en suivi. Lors de la première séance j’avais remarqué un manque d’élasticité de la peau au niveau des tendons et ligaments des membres. Le cheval avait aussi des molettes dont une assez importante. J’en ai fait part à la propriétaire qui m’a dit qu’elle le mettait sous bande toutes les nuits pour limiter les molettes. Suite à notre discussion, elle décide de ne plus en mettre. La peau est redevenue élastique et le cheval n’a presque plus de molette !

Les bandes ne résolvent pas un problème d’engorgement ou de molette, elles ne font que la masquer et peuvent parfois l’empirer.


😇A méditer😇


Je vous laisse également lire l'article sur les bandes de repos:



Etudes : Solheim, 2017 Smith, 2002