Le mash

Dernière mise à jour : 12 déc. 2020

L'hiver arrive et le mash aussi !

De nombreuses études ont prouvé qu’une alimentation riche en amidon était mauvaise pour le système digestif du cheval. Cela peut créer des ulcères gastriques mais aussi des inconforts, des coliques ou autres pathologies. Beaucoup d’écuries et de propriétaires essayent donc de donner « de la fibre » à leurs chevaux.

Une fois par semaine il est aussi courant de leur donner du mash.

Mais qu’est-ce vraiment

🧐En effet parce qu’il est écrit mash sur l’étiquette, nous ne prenons pas le temps de regarder la composition. 🧐

Le mash est censé “nettoyer le système digestif, forcer le cheval à ingérer de l’eau ou encore soutenir le système digestif”

Les mashs achetés prêt à l’emploi ne sont en fait que des granulés banals, de l’orge, de l’avoine, du maïs, du son.

Tout ce que nous essayons de supprimer dans la nourriture journalière.

Tout propriétaire sait qu’il est très important d’introduire des nouveaux granulés graduellement afin que la flore intestinale puisse s’habituer aux nouveaux composants et que ceux-ci ne créent pas d’inconfort ou trouble digestif.

Si votre cheval n’a donc pas l’habitude de manger des céréales, en donnant du mash une fois par semaine nous faisons tout l’inverse de ce qui est conseillé !

Notez aussi que le son à forte dose n’est pas recommandé. Celui-ci étant riche en phosphore et pauvre en calcium, il peut créer un gros déséquilibre et empêcher l’utilisation du calcium par le corps. Il faut donc faire très attention, d’autant plus avec les chevaux en croissance ou chevaux en convalescence pour fracture ou autre problème osseux.

Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :