Les effets néfastes de l'immobilisation

Dernière mise à jour : nov. 25



Nos chevaux sont parfois confrontés à des périodes d’immobilisation forcée, pour convalescence ou même à cause du mauvais temps. Ceci bouleverse leur rythme de vie et a de nombreux effets négatifs sur leur santé physique et mentale.


Une immobilisation prolongée crée :


*Une atrophie musculaire (en 48h seulement pour le multifide (muscle intervertébral)) (Sawaya S., 2013) *Adhérences entre les faisceaux d’un même muscle

*Perte de vascularisation

*Diminution du taux de collagène dans les tendons (ils perdent de l’élasticité et de la force)

*Porosité des os

*Perte de mobilité articulaire

*Perte cardiovasculaire

*Troubles digestifs

*Ennui du cheval et apparition de vices

Comment limiter les effets de l’immobilisation ?

  • Un massage va stimuler l’activité musculaire et libérer des endorphines, ce qui créera un moment de bien-être limitant l’apparition de vices.

  • De l’électrothérapie peut être utilisée pour limiter la perte musculaire et stimuler les tendons (acte vétérinaire)

  • Des exercices de mobilité passive commençant dès 3 jours après la phase inflammatoire, même sur les tendinites et desmites, vont permettre aux articulations de garder leur mobilité mais aussi entraîner une répercussion positive sur les tendons et les muscles. (Schils SJ, et al, 2010)


Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :