Chardon marie, une plante aux milles vertus à ne pas négliger

Dernière mise à jour : oct. 24


Le chardon marie est réputé pour son action purifiante du foie et hépato-protectrice, mais il a de nombreuses autres vertus.

La molécule active du chardon marie est la Silymarine, elle-même composée de silibinine. Ce sont des antioxydants puissants mais qui ont aussi le pouvoir d’immunomodulation.

L’immunomodulation est un changement (une modulation) du système immunitaire. En gros, elles ont le pouvoir de changer la réponse immunitaire comme l’inflammation par exemple.

La silymarine a déjà prouvé, sur les vaches, qu’elle avait le pouvoir de réduire l’inflammation des lamelles du sabot. Il semblerait d’après une étude in vitro (en labo, pas sur des animaux vivants) que cela en soit de même pour la fourbure équine. Le chardon marie permet de combattre les endotoxines et de réduire la réponse inflammatoire, il pourrait donc aider à prévenir la fourbure ainsi qu'à limiter l’inflammation de la lamelle une fois le cheval atteint de fourbure.


Le chardon marie semblerait aussi utile chez les chevaux de sport. Pendant l’effort, des cascades de réactions s’enchainent, des radicaux libres sont libérés, des réponses inflammatoires se créent. Des chercheurs se sont donc penchés sur les effets du chardon marie sur 23 paramètres sanguins (oui, rien que ça). 5 chevaux recevaient du chardon marie contenant 16,6g de silymarine par jour, 5 chevaux ne recevaient rien, les deux groupes avaient exactement la même ration (sauf pour le chardon marie) ainsi que le même rythme de travail. L’étude a duré 56 jours. Au bout de 56j : (je vous mets les termes scientifiques puis une explication simple de leur significations) :

*les marqueurs du foie pour les chevaux qui mangeaient du chardon marie étaient plus bas que pour le groupe contrôle.

*Une meilleure assimilation des protéines

*Une diminution de l’absorption du cholestérol dans l’intestin (réduisant le cholestérol du sang)

*Après le travail (2h d’attelage en été) voilà ce qui a été observé dans les paramètres sanguins du groupe test :

-Acides gras insaturés plus bas de 40% que le groupe control (l’utilisation de graisse a été plus efficace pour les chevaux tests) mais cela n’a fait aucune différence sur la production de lactate, en revanche cela peut dire que les stocks de glycogène n’ont pas été utilisé (bonne chose)

-Diminution des anions phosphates (meilleure récupération)

-Diminution du niveau de cortisol (hormone de stress qui augmente naturellement pendant l’effort), plus le niveau de cortisol est bas, plus le cheval est résistant au stress et donc capable de maintenir l’effort, il récupéra également plus vite après l’effort.

La conclusion de l’étude : le chardon marie semble jouer un rôle sur le cortisol et donc sur l’insuline. Il pourrait permettre de réduire l’insuline et donc de protéger le pancréas (utile dans les cas de SME). Le chardon marie semble également permettre une meilleure utilisation des sources d’énergie lors d’un exercice intense ainsi qu’une meilleure récupération après l’effort.

Ma note personnelle : L’étude a utilisé 16,6g de Silymarine par jour soit environ 400g de chardon marie, c’est ENORME. Par exemple, dans le liverAid, il n’y a que 4,8g de Silymarine (soit l’équivalent d’environ 120g de chardon marie) et cela est assez pour faire une différence sur les paramètres du foie.

Ce qui est dommage, c’est qu’il n’est pas fait différents tests afin de savoir à partir de combien de temps le chardon marie faisait effet. Ici on sait que c’est à partir de 56j mais si ça se trouve les mêmes effets auraient été observé dès le 20ème jour (ou pas)

La bonne nouvelle c’est qu’à ce jour la silibinine n’a présenté aucun effet toxique chez le cheval et que du coup donner 400g de chardon marie pendant 56j n’a présenté aucune toxicité non plus.

ATTENTION comme tout compléments, il est important de le donner correctement et avec parcimonie. Le chardon marie a le pouvoir de modifier la réponse immunitaire, c’est bien mais ce n’est pas toujours bon, surtout sur le long terme.

Sources :

Eileen S Hackett, 2013

Nicole Reisinger, 2014

Zholobenko, A.; 2016

Hana Dockalova, 2021



Vous retrouverez le chardon marie dans le LiverAid

et l’immunAid

Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :