Comment un cheval qui se gratte la queue peut altérer sa locomotion ?

Dernière mise à jour : mai 8


Dermite, piqûres, poussière ou encore transpiration, il y a de nombreuses raisons pour qu’un cheval se gratte la queue. Parfois certains se grattent jusqu’à n’avoir plus de poils, d’autres jusqu’au sang.


Alors comment cela peut-il changer leur façon de fonctionner ?


Aujourd’hui nous allons faire un peu d’anatomie et parler d’un muscle superficiel, le semi-tendineux.

Le semi tendineux est un muscle fessier, il prend son origine sur la première et deuxième vertèbre caudale (de la queue) ainsi que sur le ligament sacro-iliaque. Je vous ai mis une photo pour que cela soit plus représentatif. Le semi tendineux s’insère à deux endroits, un premier attachement est sur le tibia mais il se transforme aussi en tendon et rejoint le tendon calcanéen commun, qu’on appelle « la corde du jarret ». Un des rôles du semi tendineux lorsqu’il se contracte est l’extension du jarret, à l’inverse, lorsqu’il est relâché ou étiré, il permet la flexion du jarret.


Alors pourquoi je vous parle d’anatomie ?


Si vous avez suivi, le muscle semi tendineux a une attache sur la queue, lorsque le cheval se gratte plus au moins violemment, il va donc irriter ce muscle (oui, en général un cheval ne se gratte pas délicatement et donc ne se gratte pas que la peau). Cette irritation peut créer une inflammation voir des tensions dans le muscle. Si le semi-tendineux présente des tensions, il peut empêcher la flexion du jarret engendrant une perte d’amplitude de l’articulation qui se répercutera sur toute la locomotion.


Et voila, comment un simple grattage de queue peut modifier la locomotion de votre cheval.


Alors s’il se gratte la queue, essayez de comprendre pourquoi ? A-t-il des allergies, a-t-il un manque de vitamines et minéraux dans sa ration, un manque d’oméga 3 ?


Crédit Photo: Manon Werry photographie


Vous retrouverez plusieurs articles sur le sujet en cliquant sur les mots clef ci-dessous