S’échauffer pour diminuer la chaleur des tendons? Vrai ou faux?

Dernière mise à jour : oct. 23



« S’échauffer avant un entrainement permet de diminuer la chaleur des tendons pendant l’entrainement » Vrai ou faux ?

Voici une question que je vous ai posé dans une story Instagram récemment. Elle a suscité de nombreuses erreurs et je me suis donc dit que des explications étaient nécessaires.


La réponse est « FAUX ».


S’échauffer permet d’augmenter la chaleur tissulaire, aussi bien des muscles que des tendons. Les tendons ont une structure sensible. Ils ont besoin d’être échauffer pour travailler et limiter le risque de blessure. Les tendons d’un cheval qui galope SANS protection atteignent rapidement une chaleur de 45°C. Lorsque la chaleur du tendon atteint 48°C, il suffit de 10 mins pour que les cellules tendineuses commencent à mourir entrainant des microlésions tendineuses. Ce sont ces micro-lésions qui seront responsables des tendinites (plus sur le sujet : https://www.rehactivequine.fr/post/tendinites-et-desmites).


Le cheval n’a pas de muscle en dessous du carpe à l’avant et du tarse à l’arrière. Les tendons jouent donc un rôle essentiel pour transmettre l’énergie aux pieds, plus les tendons sont élastiques et plus ils sont efficaces. Je reprends mon exemple de l’élastique en caoutchouc, mettez-le au frigo, essayez de l’étirer, il risquera de casser. Chauffez-le et étirer le, il aura perdu toute son élasticité. Il en va de même avec un tendon, pour qu’il soit efficace, il doit être dans une zone de chaleur confortable. L’échauffement est donc primordial mais il faut aussi surveiller la surchauffe. C’est pour cela qu’au cours d’une séance, il est important de faire des pauses, de mettre des protections respirantes (on évite les bandes avec sous bandes ainsi que les protections en moumoutes synthétiques) et de bien doucher les tendons après une séance afin de faire baisser leur température rapidement.


N’oubliez pas que travailler sur des sols variés et entretenus permet aussi de limiter le risque de tendinites. Et, dernier mot de la fin, n’oubliez pas d’assurer un apport suffisant en vitamine A,C,E qui ont un rôle primordial dans la santé tendineuse.


Etude :

Mazdak Salavati, 2014


Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :