Prévenir l’asthme équin dès le plus jeune âge, est-ce possible ?



Si vous me suivez depuis un moment vous savez que je parle souvent des omégas 3.


La recherche dont je vais vous parler est basée sur les humains, mais je me dis, pourquoi cela ne serait-il pas transposable chez le cheval ?


Les omégas 3 jouent un rôle très important dans de nombreuses fonctions du corps aussi bien humain qu’équin. Ils ont un rôle d’anti-inflammatoire et sont importants pour assurer une bonne santé pulmonaire, intellectuelle ou encore de la peau. Chez le cheval des études ont prouvé leurs bienfaits sur la dermite ou encore l’asthme équin. D’après plusieurs études, chez l’humain, prendre des omégas 3 lors de la grossesse permettrait de réduire considérablement le développent de l’asthme chez l’enfant mais aussi l’eczéma ainsi que certaines allergies.


Alors je me suis dis, et pourquoi cela ne serait pas pareil chez le cheval ? Je n’ai pas réussi à trouver d’étude sur le sujet, mais à ce jour les recherches sont positives sur les bienfaits des omégas 3 chez le cheval. Aucun seuil de toxicité n’a été observé.


Vous trouverez des omégas 3 (ALA) principalement dans les graines de lin ou encore l’huile de lin. Les études ci-dessus se sont basées sur les DHA et EPA qui proviennent principalement des poissons. Chez le cheval, les EPA et DHA sont reconnus pour soulager les symptômes et inflammation liés à l’asthme équin, alors pourquoi ne permettraient-ils pas de prévenir l’asthme équin lorsqu’ils sont donnés au cours de la gestation ?


Pour les chevaux ayant de l’asthme, Science sup a mis au point le respirAid contenant des omégas 3 !


Plus d'infos sur RespirAid

Si vous n’y comprenez rien aux ALA, DHA et EPA, je vous conseille de lire l’article suivant : https://www.rehactivequine.fr/post/les-omégas-3

Etudes :

Klemens 2011

Kiecolt-Glaser 2011


Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :