Lutter contre l'engorgement, 5 gestes simples

Dernière mise à jour : 12 déc. 2020

Il nous arrive parfois d’arriver à l’écurie et de retrouver notre cheval avec un ou deux postérieurs enflés.


Mais savez vous pourquoi ?


Les chevaux sont faits pour marcher entre 16 et 20h par jour. Avec leur domestication nous leur demandons de rester au box une grande partie de la journée. Cela empêche une bonne circulation sanguine et lymphatique. Les vaisseaux lymphatiques se retrouvent surchargés et le manque de mouvement de la part du cheval empêche le fluide lymphatique de circuler. Parfois le ou les membres atteints seront chauds, le cheval aura des difficultés à marcher (raideurs). Mais après plusieurs minutes de pas, le ou les membres devraient retrouver une taille normale. Si cela n’est pas le cas alors pensez peut-être à appeler un vétérinaire.


Quelques gestes simples pour limiter les risque d’accumulation de fluide lymphatique :


* Laisser le cheval libre de mouvement dès que possible * Faire marcher le cheval en main (ou monté) plusieurs fois par jour s’il est sujet aux engorgements et n'a pas accès à un paddock * Masser le cheval pour favoriser la circulation

* L'hydrothérapie peut être utilisée * Réduire son apport en granulés et augmenter son apport en fibres.


Si les recommandations ci-dessus ne sont pas efficaces alors contactez un professionnel de la santé équine. Le problème d'engorgement peut être lié à une mauvaise circulation générale, un problème de reins, de la galle de boue (liste non exhaustive).


Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :