Une nouvelle technique pour diagnostiquer les ulcères gastriques ?

Dernière mise à jour : 12 déc. 2020


​Aujourd'hui ce n'est pas une photo que je vous partage mais des chiffres. Des chiffres bien réels sur l'ampleur des ulcères gastriques. Les recherches sont plus importantes dans les courses mais les chercheurs commencent aussi à regarder les autres disciplines.

Les ulcères gastriques sont devenus un problème majeur pour nos chevaux. Stress ou mauvaise alimentation, trop de chevaux en sont victimes. Le plus compliqué avec les ulcères, ce sont les moyens de diagnostic.

Les chevaux atteints peuvent présenter des signes complétement différents et opposés voir ne pas en présenter du tout !!!

Ses signes peuvent inclure : ☄️Enervement / Agressivité – Léthargie 💥Bâillement excessif 🔥Perte de performance ou réticence au travail ☄️Mauvais caractère à l’heure des repas 💥Manque d’appétit- englouti son repas 🔥Chez les juments parfois les crises d’ulcère seront interprétées comme « chaleurs douloureuses » 💥Difficulté à prendre du poids

Diagnostiques :

A ce jour le SEUL moyen d’être sûr que votre cheval présente des ulcères est un examen par gastroscopie. Invasif et couteux, beaucoup de propriétaires sont réticents à le réaliser.

Une étude récente (Shawaf et al. 2020) a examiné les marqueurs biologiques dans le sang. Il semblerait que des chevaux atteint d’ulcères gastriques aurait un taux de MDA supérieur à la normal. LA MDA, présent naturellement dans les tissues représente aussi le stress oxydatif. En revanche plus de recherches sont nécessaires afin de pouvoir considérer une prise de sang comme diagnostique pour les ulcères.

Le SEUL moyen à ce jour reste donc la gastroscopie, alors quand vous me dites : non non mon cheval n’a pas d’ulcère, sans gastroscopie il est impossible de savoir !!!!!!!!!!

PS il existe des méthodes de prévention simple mais aussi des traitements naturels, en revanche en cas de doute, CONSULTEZ VOTRE VETERINAIRE !!!!! Lui seul pourra réaliser les examens nécessaires et prescrire le traitement adéquat pour votre cheval!

Prévention naturelle :

🔹Pour lutter efficacement contre les ulcères il faut d’abord s’assurer que le cheval ne soit pas dans un environnent stressant.

🔹Il faut aussi limiter la dose de céréales par jour et plutôt la remplacer par de la fibre ou de l’huile.

🔹Vous pouvez aussi ajouter de la luzerne dans vos rations, celle-ci augmente la production de salive, protégeant les parois de l’estomac.

🔹L’huile peut être utilisée pour apporter les calories nécessaires afin de baisser la dose de granulés. Elle permettrait aussi de retarder le passage des granulés de l’estomac vers l’intestin, permettant une meilleure utilisation des sucs gastriques.

L'Aloe Vera :

Une étude a démontré que 10ml par jour d'aloe Vera pouvait diminuer la fréquence et sévérité des lésion de l'estomac.

Le curcuma :

Nouvelle étude avec des résultats sont mitigés:

20g de curcuma ont été donné pendant 15j à chaque cheval « test » et rien était donné au chevaux « controls ».

La sévérité et nombre des lésions apparues étaient globalement moins développées dans la région squameuse de l’estomac des chevaux recevant du curcuma. En revanche il n’y avait pas de différence pour les ulcères de la région glandulaire.

⚠️⚠️A noté: 2 des 10 chevaux sous curcuma ont présenté des lésions très sévères avec saignement alors que chez les chevaux « controls » cela n’a pas été observé. ⚠️⚠️

Les chevaux étaient divisé en 2 groupe 5 controls et 5 sous curcuma. Ils étaient ensuite remis au pré à l’herbe et luzerne pendant 10 semaines puis les groupes étaient échangés.

Au début de la deuxième période de l’étude, après les 10 semaines au pré, tous les estomacs des 10 chevaux étaient beaucoup plus ulcéreux que lors de la toute première semaine. Malgré la luzerne et l’herbe les ulcères gastriques créés pendant l’étude ne se sont pas guéris en 10 semaines !!!!!!!!!!

Conclusion : le curcuma aurait été efficace dans la prévention d’ulcères gastrique pour 80% des chevaux. Sur 20% des chevaux le curcuma semblent avoir EMPIRER les lésions. Le curcuma a été donné sur une période de 15j, aucune étude n’a été faite sur une période prolongée et les scientifiques recommande donc d’être très prudent avec l’utilisation du curcuma. De plus dans une autre étude, 7% des propriétaires ce sont plaints que leurs chevaux ont développé des sensibilités gastriques ou diarrhées après avoir donné du curcuma. Les scientifiques demandent aussi de faire très attention car le curcuma est connu pour réagir avec d’autres médicaments. Ils peuvent augmenter leurs effets mais aussi les supprimer!!!! Donc si votre cheval est sous traitement ou que vous lui donniez d’autres compléments, méfiez vous et parlez en à votre véto !

Restez vigilant, si vous donnez du curcuma vous ne savez pas comment votre cheval réagira cela peut aider mais cela peut aussi empirer le problème. Rien ne vaut une GASTROSCOPIE !!

En prévention et soutien gastrique, pensez au Gastrokind ! 100% naturel et testé scientifiquement !

Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :