Le son, miraculeux nettoyant ? Toujours plus sur la nutrition pour votre cheval

Dernière mise à jour : 12 déc. 2020


Le son est largement utilisé dans les mashs de nos chevaux, post colique, post concours, pour nettoyer l’intestin ou hydrater le cheval.


Ces vertus sont-elles véritables ?


D’abord il faut savoir que le son est à donner avec parcimonie car il présente un taux très élevé de phosphore. Un surplus de phosphore empêche le calcium de se déposer dans les tissus (sur les os par exemple) ce qui peut engendrer de gros problème physique. D’un point de vue physiologique, le cheval a besoin de calcium pour contracter ses muscles mais aussi pour envoyer des impulsions nerveuses. Trop de phosphore empêche le calcium d’être assimilé ce qui engendre des problèmes physiologiques chez le cheval.

Si le cheval a une déficience en calcium ou que le taux calcium /phosphore n’est pas respecté, le cheval peut se retrouver avec une hyperparathyroïdie. Comme chez les humains, la thyroïde sécrète une hormone appelée hormone parathyroïdienne. Lorsque le taux de calcium dans le sang n’est pas assez élevé, l’hormone parathyroïdienne va alors chercher le calcium présent dans les os, créant une faiblesse osseuse.


Les chercheurs se sont penchés sur la vertu « nettoyante » du son qui a été peu conclusive.

Si votre cheval présente une diarrhée après l’ingestion de son, c’est que sa flore intestinale n’était pas habituée et prête à en recevoir. Donc au lieu de nettoyer, vous endommager son système digestif. S’il a l’habitude d’en manger, alors ses crottins contiendront le même taux d’humidité et de déchet qu’en mangeant n’importe quel aliment.

Donner du son une fois par semaine n’est pas considéré comme régulier, cette pratique endommage la flore intestinale de vos chevaux une fois par semaine.


Qu'en est-il de sa vertu « hydratante » ?


Le son a tendance à être donné en soupe, afin d’hydrater le cheval. Encore une fois, les recherches sur le sujet ont été très peu conclusives. Donner du son en « soupe » n’augmenterait que de 3% la quantité d’eau dans les intestins. Alors certes, cela peut faire la différence chez un cheval déshydraté sévèrement, mais pour les chevaux qui s’hydratent normalement, pas de supers avantages. Pour assurer une bonne hydratation, assurez vous que votre cheval a les électrolytes dont il a besoin.


Le son, riche en fibre ?

Et non, encore une fois, fausse idée. Le son contient à peu près la même quantité de fibre digestible que l’avoine soit 10-12% (la pulpe de betterave en contient environ 80% ) !


Alors pourquoi donner du son ?

Les sons de blé et de riz sont riches en protéines, ainsi que certaines vitamines B Le son contient environ 15-20% de matières grasses, ce qui peut apporter le petit plus d’énergie dont le cheval a besoin. Cela permet aussi à un cheval de garder un bon état général. Le son est pauvre en amidon et peut donc convenir pour des chevaux ulcéreux. De nos jours, il est courant que les commerciaux rajoutent du calcium afin que le taux calcium/phosphore soit respecté et que votre cheval n’ait pas de répercussions négatives. Le son contient des oméga 3 et oméga 6 essentiels au bon fonctionnement du corps. Une bonne soupe de son peut permettre de cacher des médicaments ou compléments.


Attention, le son de riz doit obligatoirement être stabilisé afin de garder sa contenance en matière grasse et éviter le rancissement (oxydation des acides gras).


Etude :

Centre de recherches de Kentucky


Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :