La compensation d'une boiterie

Dernière mise à jour : 12 déc. 2020


Lorsqu’un cheval boite, il est souvent difficile de trouver la cause car la gêne se fait ressentir pour le cheval bien avant que les signes cliniques apparaissent. Une chaîne de compensations se met donc en place pour soulager le cheval, avant que nous puissions observer la boiterie. Une boiterie d’un antérieur peut créer une boiterie de compensation postérieure qui à son tour créera une douleur au dos, mais une boiterie antérieure peut aussi créer une asymétrie pelvienne qui engendre à son tour une boiterie postérieure controlatérale (diagonale). La douleur de dos peut donc apparaître avant la boiterie de compensation postérieure ou après. (Barstow 2015 ; Greve, 2015 ; Ziemmerman,2011 ; Gommez Alvarez, 2008 ; Dyson, 2003).


En revanche, lorsqu’une boiterie ipsilatérale est décelée (antérieur et postérieur du même côté) la première cause serait souvent le membre postérieur, le membre antérieur serait donc la compensation (Maliye, 2015).


Il est donc important de connaitre son cheval afin de déceler au plus vite un signe de boiterie avant que la chaîne de compensations ne se mette en place.


Les massages de bien être et de prévention ont pour but de déceler le moindre changement physiologique, les massages de convalescence ont pour but d’éviter que la chaîne de compensation ne se mette en place et créait d’autres problèmes. Alors n’attendez pas pour offrir un massage à votre cheval !


Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :