Comment la douleur peut-elle changer le caractère d’un cheval ou d’une jument ?

Dernière mise à jour : oct. 4


Aujourd’hui je vous raconte une histoire pour illustrer cet article.

Pour garder l’anonymat, j’appellerai le cheval "C".

" C" vient d’arriver chez ses nouveaux locataires pour débuter une saison de concours. Il a de la chance, bien qu’en location, il a le droit à avoir des massages toutes les 6 semaines !

"C" est un entier, gentil mais caractériel. Il semble agressif avec ses congénères et à un œil blanc. "C" a un beau palmarès, il travaille bien.


Je commence comme d’habitude par un check up complet. Quelque chose me perturbe au niveau des masséters (muscles de la mâchoire), je mets mes doigts dans la bouche, et là, aie, j’ai l’impression que mon doigt se fait trancher ! "C" voit le dentiste, il avait des ulcères sur les joues avec des surdents énormes !!! Je vous rappelle que c’est un cheval de concours, et en plus il est performant !


Deuxième massage, il est beaucoup mieux au niveau des dents, mais quelque chose me gêne dans sa locomotion. On appelle le véto, qui découvre plusieurs pathologies. Elles sont prises en charge.


Un mois plus tard, je reçois un message de la locataire qui me dit « tu n’en reviendras pas, mais depuis ses soins, il n’est plus agressif du tout et il n’a même plus son œil blanc» !


🦄Un cheval n’est pas agressif pour le plaisir. Il essaye de vous faire passer un message. Il peut être performant mais cela ne veut pas dire qu’il va bien physiquement ou moralement ! N’importe quel cheval, jument, hongre ou entier, qui mort au sanglage, qui baisse les oreilles quand on s’approche de lui a probablement une gêne quelque part. Ce n’est pas parce qu’ils l’ont toujours fait que c’est normal !


Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :