Ce qui se cache dans les poumons, qu’on ne voit pas… l’asthme, allergies et leur répercussions.

Dernière mise à jour : nov. 10

Je vous en parle très souvent, un cheval qui tousse au box, lors des premières foulées de trot, après le travail ou encore au paddock, ce n’est pas normal. La toux, le nez qui coule sont des symptômes d’asthme et ils ne sont pas à négliger car même si aujourd’hui cela n’impact pas grandement la vie de votre cheval, dans quelques mois ou quelques années, cela pourra nuire à sa santé et à ses performances sportives. La deuxième photo est issue du Webinaire du Dr Marlin sur les allergies. Je vous la partage car je la trouve très parlante. La première photo représente une biopsie de poumon d’un cheval sain. En rose, les vaisseaux sanguins qui permettent les échanges d’oxygène, les espaces blancs sont les alvéoles qui contiennent l’air et donc l’oxygène. La deuxième photo est celle d’une biopsie de poumon d’un cheval asthmatique. Comme vous pouvez le constater il n’y a presque plus d’espace blanc. Les alvéoles sont fibrosées, il y a moins de place pour l’air, les échanges gazeux sont donc plus compliqués. Cela veut dire que le cheval aura moins d’oxygène dans son corps pour alimenter ses organes ainsi que ses muscles. Malheureusement pour obtenir des images comme celle-ci il faut faire une biopsie qui est une méthode invasive. Votre vétérinaire peut faire une endoscopie mais il ne pourra malheureusement pas observer ce qui se passe au niveau alvéolaire. Si votre cheval tousse régulièrement, la première chose à faire est d’appeler votre véto. Analysez aussi la situation afin de trouver la cause de la toux et de limiter les facteurs allergènes. L’asthme passe souvent inaperçu pendant des mois voire des années. En effet, le cheval ne montrera des symptômes de l’asthme qu’une fois un certain seuil d’inflammation atteint. C’est-à-dire que tant qu’il ne dépasse pas une certaine limite, il y aura une inflammation dans son corps mais il n’y aura pas encore de symptômes externes alarmants. Il n’est donc pas anormal qu’en vieillissant le cheval déclenche du jour au lendemain de l’asthme. Un cheval sénior produit aussi moins de vitamine C. La vitamine C est essentielle pour lutter contre les allergènes (si cela vous intéresse, article à retrouver sur mon blog, lien en bas de l’article et dans la bio)

Des compléments à base d’omégas 3 marins, de vitamine E (naturelle) et C (acide ascorbique) existe aussi pour soulager l’asthme et éviter sont développement. C’est le cas du respirAid de Science supplements. Je vous rappelle qu’en aucun cas un complément ne remplace un traitement médicamenteux.


Plus d'info sur RespirAid

Article sur la vitamine C : https://www.rehactivequine.fr/post/la-toux-il-n-y-a-pas-que-les-poumons-qui-en-sont-la-cause

Article sur la toux : https://www.rehactivequine.fr/post/la-toux-l-asthme-mon-cheval-tousse-lors-du-premier-trot-mais-c-est-normal

Source : Webinar du Dr Marlin, 2021

Cliquez sur l'un des mots-clés/thèmes ci-dessous pour poursuivre votre lecture vers d'autres de mes articles :