Pas de curcuma, mais qu'en est-il de l'Antiflam?

« Je ne comprends pas, tu critiques tout le temps le curcuma mais tu vends des seringues d’Antiflam qui en contiennent…. ? Hypocrisie?»



Et non je ne suis pas hypocrite, et je ne vous conseille toujours pas le curcuma pour vos chevaux, d’ailleurs je vous conseille d’écouter le podcast sur le sujet.


L’antiFlam ne contient pas de curcuma, mais de la curcumine qui a été extraite du curcuma. Il est donc très dosé ce qui lui permet d’avoir ses vertus anti-inflammatoires.

Il contient également des extraits de boswellia, je vous en parlerai plus tard.


La curcumine présente dans l’Antiflam est dotée d’une capsule liposoluble, ce qui lui permet de résister à l’environnement acide de l’estomac.

Il n’y a donc pas de risque pour les chevaux ayant une sensibilité gastrique. Cela permet également que la curcumine soit libérée là où elle doit l’être afin d’optimiser son absorption. L'AntiFlam étant utilisé ponctuellement, et étant assimilé avant d'attendre le ceacum, il n'aura pas d'impact sur la flore intestinale.

De plus, l’Antiflam a subi des recherches pendant plusieurs année sur plus de 90 chevaux de sport afin de tester son efficacité et s’assurer qu’il ne présentait aucun effet adverse.




Pour en savoir plus sur l'AntiFlam: https://www.rehactivequine.fr/product-page/AntiFlam